© 2019 par My Simple Pharma®

  • My Simple Pharma

Voyagez en bonne santé !

Mis à jour : 30 août 2019


Les aliments et boissons contaminés constituent souvent un risque sérieux pour la santé des voyageurs. La douleur physique et la gêne associées à la diarrhée, ajoutées à la difficulté de trouver une assistance médicale appropriée, surtout si on ne parle pas la langue du pays, peuvent totalement gâcher un séjour à l’étranger (OMS)."Organisation Mondiale de la Santé.


Soyez vigilants pour votre Alimentation : - Les aliments cuits conservés plusieurs heures à température ambiante sont l’une des principales causes de maladies d’origine alimentaire. S’assurer que les aliments ont été bien cuits et qu’ils sont encore chauds lorsqu’ils sont servis. - Refuser à priori tout produit ayant été congelé. (Chaine du froid  souvent rompu par coupures d’électricité). - Les viandes  doivent être cuites à cœur, le mieux étant le ragout .Les Œufs cuits doivent être consommés des leur ouverture. - Les poissons et crustacés : Ne manger que ceux vendus par un restaurateur (zones côtières toxiques) ; Ne pas consommer les coquillages (lieu de collecte incertain), - Le lait et ses dérivés devront être produits par une  industrie contrôlée. - Les boissons : Ne boire que l’eau en bouteille décapsulée devant vous, le plus sur étant  une eau gazeuse qui ne permet pas le recapsulage  caché. Les boissons industrielles scellées de marques internationales et les Thés, tisanes bouillies encore très chaudes peuvent être  bues.

Préparez vos médicaments avant  votre voyage: En France, la contrefaçon de médicaments n’existe pas dans le réseau normal, sous contrôle très strict de l’Etat des officines pharmaceutiques.

- Emportez vos médicaments usuels en quantité suffisante (en double dans  2 bagages différents) de façon à éviter tout achat sur place. - Si vous devez  impérativement acheter des médicaments sur place, contactez votre ambassade, votre assureur, des médecins  ou  pharmaciens occidentaux  diplômés en France pour un meilleur échange  verbal, à défaut des ONG. La contrefaçon de médicaments très rentable, est implantée dans les pays en développement  et gagne progressivement l’ensemble du marché pharmaceutique mondial. Ces pays sont la cible prioritaire des contrefacteurs, le faible revenu de certains habitants ne leur permettant pas l’achat de médicaments sécurisés. - Habitué à la confiance en l’officine à grande croix verte, le voyageur  français et international ignore qu’il pourra être confronté à cet immense problème de santé publique mondial dans un commerce de  « pharmacie ».